Myanmar – le pays doré

Myanmar – le pays doré

Stefanie Marck, 21. août 2012

«Voici la Birmanie, un pays totalement différent de tous ceux que tu connais.» Ce qu’écrivait Rudyard Kipling il y a 120 ans est toujours vrai aujourd’hui.

Le pays s’est soustrait aux influences de l’Occident pendant des décennies et s’ouvre maintenant petit à petit, prudemment. Ceux qui recherchent l’âme authentique du Sud-Est asiatique la trouveront au Myanmar et ils seront fascinés par les multiples facettes de cette culture étrangère.

Un voyage intense nous attend. Les bonnes connaissances d’anglais de nos guides et l’ambiance optimiste qui règne dans le pays ne doivent pas nous faire oublier que nous nous trouvons dans l’un des pays les plus préservés et les plus authentiques d’Asie. Nous plongeons dans ce monde étranger avec enthousiasme…

Yangon

Nous commençons par Yangon, l’ancienne capitale qui, encore aujourd’hui, est le centre économique du pays. Voici la magnifique pagode Shwedagon, dont les stupas recouverts d’or brillent au soleil chaud. Beaucoup de croyants sont là et nous observons fascinées leurs rituels et l’animation. Le soir, nous savourons un excellent repas sur la terrasse du restaurant «Le Planteur», géré par un couple suisse et l’une des plus célèbres adresses de la ville.

Bagan

À Bagan, des centaines de temples et de pagodes nous attendent. Répartis dans la plaine, ils forment une cadre fantastique. Chaque bâtiment est différent, certains rayonnent encore de leur élégance d’antan, tandis que d’autres sont malheureusement déjà en ruines. Conseil: le point culminant absolu est de monter sur l’un des plus hauts temples et d’y assister au coucher du soleil. Les jeu des couleurs au crépuscule est fascinant.

Vue sur la plaine de Bagan.

Vue sur la plaine de Bagan.

Le lendemain, nous visitons un village où l’arrivée de touristes constitue un événement bienvenu et, pour les touristes, une excellente occasion de se familiariser avec les autochtones.

Le soir, nous faisons un tour en bateau sur le puissant fleuve Ayeyarwaddy. Nous nous rendons gentiment compte que nous sommes au Myanmar et qu’il faut toujours s’attendre à des changements et de surprises. En effet, le moteur du bateau s’arrête en plein milieu du fleuve, de sorte que notre tour durera un peu plus longtemps que prévu.

Mandalay

La religion joue un rôle extrêmement important dans la vie des Birmans. De nombreux jeunes gens et jeunes filles passent plusieurs années dans un monastère. À Mandalay, nous visitons l’un des plus grands où plus de 1000 moines vivent et étudient.

Monastère de Mandalay.

Monastère de Mandalay.

Le matin, on nous autorise à assister au rituel de l’aumône dans une famille. Chaque matin, les croyants offrent de la nourriture aux moines. Un moment de recueillement pour nous.

Lac Inle

Au lac Inle, nous trouvons des températures fraîches bienvenues, de sorte que nous effectuons le tour à vélo prévu. La bicyclette est un moyen de transport idéal pour entrer en contact avec la population et pour capter les paysages et les odeurs à gauche et à droite de la route.

Le deuxième plus grand lac du Myanmar est très peu profond (maximum 2 m en saison sèche) et un moyen de subsistance pour la population locale. Afin de détecter les points peu profonds et d’avoir les bras libres pour pêcher, on applique ici une technique unique pour ramer. Debout sur les bateaux, les hommes déplacent le gouvernail avec une jambe.

Pêcheur sur le lac Inle.

Pêcheur sur le lac Inle.

Au moment même où notre bateau s’élance sur le lac, il commence à pleuvoir. Pourtant, les nuages sombres donnent encore davantage de relief au paysage. Mais, bien sûr, nous sommes heureux de revoir le soleil le lendemain matin et de pouvoir visiter les jardins flottants, les rameurs et les pêcheurs. Ces derniers nous touchent tout particulièrement, car ils exercent leur dur métier selon des méthodes traditionnelles pour nourrir leurs familles.

Lors de la visite d’une école gérée par une ONG, les enfants nous chantent une chanson. Leur performance vocale nous émeut.

Enfants de l'école du lac Inle.

Enfants de l’école du lac Inle.

Un voyage au Myanmar est une expérience fascinante et passionnante.

Conseil: l’ouverture du pays amenant toujours davantage de touristes, il vaut la peine de réserver tôt.

Ai-je éveillé votre intérêt?

Travelhouse propose de nombreux hôtels ou circuits au Myanmar.

Qu’est-ce qui vous intéresse au Myanmar? Vous y êtes déjà allé? Qu’en avez-vous pensé?

Faites-nous part de vos expériences et commentez cet article.

Stefanie Marck
Stefanie MarckProduct Manager Océan indien chez Travelhouse

N'hésitez pas à contacter nos spécialistes de l'Asie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *