Pura Vida au Costa Rica !

Pura Vida au Costa Rica !

Yvan Glannaz, 12. septembre 2013

Besoin de chaleur, de couleur, de volcans, d’indépendance, d’aventure et de bonheur; en un mot, besoin de la «vie pure»! Il est donc temps de réserver mes prochaines vacances pour le Costa Rica.

Au vu de la saison, la décision est prise; j’opte pour le «Flexi Drive Costa Rica»!

Arrivé à San José, le représentant de Travelhouse m’attend à la sortie de l’aéroport; le premier transfert et la première nuit sont compris dans le forfait «Flexi Drive»; les autres seront à réserver au jour le jour. Après une nuit réparatrice, rendez-vous est pris avec un guide qui me donne les documents de voyage et le loueur du véhicule qui me tend les clés de mon 4×4! Attention, une catégorie supérieure et un GPS sont conseillés!

Me voilà maintenant au volant de mon bolide, partant en direction du volcan Poas! L’aventure commence déjà, aucune dénomination de rue, pas de signaux routiers, rien ne m’aide à me diriger sans mon GPS. Après une jolie ascension, me voilà au bord du cratère de mon premier volcan. Le brouillard est de la partie, cela ne me donne guère la vision de ce que peut être cette montagne de feu! Cependant, après une courte éclaircie, les bords de la caldera se dessinent et j’aperçois les fumerolles se dégageant de l’antre de la terre.

La voiture est prête pour un nouvel assaut du bitume! Me voilà parti à destination du parc National d’Arenal.

Immensité végétale

Immensité végétale

Arrivé en début de soirée, je prends possession de l’hôtel que j’avais réservé auparavant avec le natel qui m’était prêté avec la voiture. Le bungalow est accroché au volcan Arenal et me permet de passer une nuit au calme.
Le lendemain matin, il pleut fortement, une ambiance des plus magiques se dégage de ce lieu. Au Costa Rica, il va pleuvoir régulièrement, c’est pour cela que la Suisse d’Amérique centrale est si verte et luxuriante.

Volcan Arenal

Volcan Arenal

Après le petit-déjeuner, je pars en excursion organisée pour plonger au cœur de la jungle en naviguant sur le Cano Negro. Sur la route, notre guide s’arrête pour nous présenter un des premiers habitants des lieux; le paresseux. Puis un deuxième; l’iguane. Après quelques moments en mini-bus, nous voilà arrivés sur la rivière noire qui coule jusqu’à la frontière du Nicaragua. La croisière nous invitera à la découverte d’animaux tels que des caïmans, singes et autre lézards. La pluie diluvienne nous surprend au retour avant de laisser place à nouveau au roi soleil.

Cano Negro

Cano Negro

De retour à Arenal, je passerai la soirée dans un centre thermal pour profiter des eaux chaudes de la région; un moment extraordinaire de détente. Avant de dormir, arrêt dans un Soda (petit restaurant local) pour souper.

Bains thermaux Arenal

Bains thermaux Arenal

Je me réveille à 5h et ai la possibilité de voir le volcan Arenal, majestueux, dégarni de tout nuage. Un moment fantasmagorique.

Après le petit-déjeuner, il est temps de partir sur les routes, de l’asphalte à la piste, direction Monteverde; les monts verts.
Cela me prendra toute la journée pour atteindre les vertes forêts! Arrivé, j’ai le plaisir de découvrir le bel hôtel Belmar, un magnifique chalet aux chambres boisées et chaleureuses.

Hôtel Belmar Monteverde

Hôtel Belmar Monteverde

Après un sommeil réparateur, me voilà parti pour 2 excursions organisées pour la journée. La première; le canyoning. Mon guide vient me chercher à l’hôtel et me voilà parti pour la rivière du coin, fort de mon expérience helvétique en canyoning, je suis confiant! Quelle ne fut pas ma surprise de constater qu’il s’agissait de rappel sur cascade! j’ai pris mon courage à 2 mains et, tel l’homme araignée, me voilà sautillant, tant bien que mal, sur la roche et l’eau.
Malgré quelques glissades, quelle joie d’avoir affronté la montagne! Il est temps de changer d’habits et de partir quelques kilomètres plus loin pour remettre un harnais, mais cette fois-ci pour dompter les arbres! C’est parti pour un «canopy-tour» dont l’apothéose sera la tyrolienne de 1 km. Que d’émotion durant ce vol, plat-ventre, accroché au câble; un moment mémorable.

Cascade Arenal

Cascade Arenal

Il est déjà temps de partir de cette belle région pour reprendre la route direction Océan Pacifique! Juste après avoir fait le tour du lac Arenal, me voilà arrivé, pour ainsi dire, en plein Oberland bernois! Tout ici fait penser à mère nation! Les vaches, les chalets, la chapelle, le drapeau et la fondue sur la carte du restaurant. Un clin d’œil quelque peu nostalgique avant de gagner la mer.

Arrivé à Jaco, temple des surfeurs de la région et autres américains, il est temps de manger avant d’aller se coucher dans un hôtel isolé au pied du mont; détente assurée sous le regard de quelques lézards curieux de me voir profiter de la piscine.

Peu de route me sépare du parc National Manuel Antonio, où je passe mon avant-dernière nuit.

Plage - Manuel Antonio

Plage – Manuel Antonio

Je passe la nuit à l’hôtel Casitas Eclipse, qui est bien placé, mais quelque peu simple; idéal pour une nuit. Le lendemain matin, me voilà parti en excursion guidée à travers le parc national. Ici, la forêt est dense, emplie de végétation de toute sorte, elle vit, respire, se manifeste à travers les cris de différents animaux. Les paresseux se font présents, j’ai la possibilité d’en voir plusieurs à l’œil nu! Quelques pas plus loin la vue se dégage sur une magnifique plage de sable fin qui invite à la baignade. Un raton laveur s’amuse des sacs laissés le temps d’un bain par quelques touristes. En direction de la sortie une kyrielle d’iguanes m’observaient sur le chemin; des rencontres chimériques.

Paresseux - Manuel Antonio

Paresseux – Manuel Antonio

Manuel Antonio

Manuel Antonio

 

Indigène - Manuel Antonio

Indigène – Manuel Antonio

Curiosité végétal - Manuel Antonio

Curiosité végétal – Manuel Antonio

Il est temps de repartir sur les routes à destination de San José où le dernier hôtel, au milieu des plaines d’Irazu, m’attends.

Cette semaine m’a permis de prendre la température de ce magnifique pays et je vais devoir passer la piqûre de rappel très prochainement afin de visiter les autres régions de cette belle destination.

La chaleur de l’accueil, la nature, les plages, l’aventure et la sécurité du Costa-Rica en font un lieu de vacances idéal pour tous!

Je me tiens avec plaisir à votre disposition pour organiser votre prochain voyage en Amérique centrale! Pura-Vida!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *