Fin d’année en amoureux en Bolivie : Au cœur de la Forêt Amazonienne

Fin d’année en amoureux en Bolivie : Au cœur de la Forêt Amazonienne

Mélina Reynaud, 17. décembre 2013

La Bolivie est un pays aux mille facettes, déserts, forêts, lacs, villages de montagne et villes surpeuplées ponctuent le paysage, seule une façade maritime manque à l’appel, perdue lors de la guerre avec le Chili (Guerre du Pacifique de 1879 à 1884).

Après un bref arrêt bruyant à La Paz, nous avons décidé de passer les fêtes de Noël dans la Forêt Amazonienne, dans le département du Beni. La ville de Rurrenabaque se trouve à plus de 400 km de La Paz, mais surtout à environ 15h de bus, dont une partie du trajet passe par la fameuse « Ruta de la Muerte ». Rien que le trajet pour rejoindre cet havre de paix est une véritable aventure ! Les routes Boliviennes sont essentiellement faites de terre et de cailloux.

Une brève matinée de repos et nous voilà partis à la rencontre des nombreux tours opérateurs présent dans ce village afin de trouver notre séjour idéal à la découverte de la faune et la flore d’Amazonie. J’étais un peu réticente à l’idée de dormir dans une tente en pleine forêt, la Réserve de Serere a répondu à mes attentes…

Notre chambre dans la réserve de Serere

Notre chambre dans la réserve de Serere

Ce Lodge se composait d’un ensemble de « casas » sans électricité mais toutes avec eau courante et sanitaires individuels (et avec eau chaude !). Etre isolés dans cette végétation luxuriante, avec pour seul bruit de fond, les oiseaux, les singes et le vent fut pour nous une expérience « hors du temps ».

Dès notre arrivée dans la «Casa Grande», deux bébés singes araignées, sauvés par la propriétaire des lieux sont venus à notre rencontre. Ce fut notre premier contact avec des singes et nous sommes complètement tombés sous le charme de ces petites créatures.

Le comportement de ces singes est similaire à ceux de l'Homme. Ils peuvent être amicaux, curieux, joueurs et même jaloux.

Le comportement de ces singes est similaire à ceux de l’Homme. Ils peuvent être amicaux, curieux, joueurs et même jaloux.

Ce périple dans la jungle fut une grande et belle expérience… Nous sommes partis pendant 3 jours à pied et à pirogue avec notre guide Zenon à la découverte de la faune et de la flore. Nous avons également testé la pêche aux Piranhas avec des morceaux de viande comme appât !

Zenon à la recherche des Caïmans

Zenon à la recherche des Caïmans

Durant les grandes balades accompagnées par Zenon et par les moustiques, nous avons pu observer de nombreux singes, dont les singes hurleurs, un escargot long de 20 centimètres, un tapir, des perroquets, des caïmans mais aussi d’horribles chauves-souris et araignées… Par chance, je n’ai pas eu besoin d’affronter ma plus grande phobie : les serpents !

En plus d’une faune très variée, Zenon nous a montré comment tirer parti de la nature. Certaines lianes de cet arbre sont gorgées d’eau potable, d’autres plantes ont de très grandes vertus médicinales.

Dame Nature

Dame Nature

Durant notre séjour, nous avons eu la chance de goûter aux saveurs de la forêt
Chocolat maison (extrait des cacaoyers de la réserve)  et Piranhas côtoyaient notre table…

Avant

Avant

Après

Après

Le Piranha est un poisson d’eau douce vivant dans les rivières d’Amérique du Sud. J’ai été surprise par sa chair fondante. Je m’attendais a une chair beaucoup plus ferme.

J’appréhendais de passer Noël loin de ma famille… Mais nous avons été reçus comme des rois. Le chef nous a cuisiné un magret de canard à la sauce chocolat. Nous avons honoré la « Pachamama » (Terre-Mère) avec l’alcool local : La Chicha (bière de maïs). En guise de sapin de Noël, un régime de bananes trônait dans la pièce principale…

Bananes de Noël

Bananes de Noël

La Forêt Amazonienne restera pour moi l’un des meilleurs moments de notre voyage en Bolivie… J’avais énormément d’appréhensions sur les conditions de vie et de découverte de cette zone et j’ai été subjugué par la magie de Dame Nature. Dire que ma peur des serpents a failli me faire louper cette beauté. Je ne regrette pas de m’y être aventurée et cette expérience me donne des envies de jungle brésilienne… A suivre ! Je conseille à chacun de découvrir la Forêt, même sous la pluie !!

Sous la pluie...

Sous la pluie…

Bon à savoir…

Carte de notre périple en Bolivie

Carte de notre périple en Bolivie

La Bolivie mérite de s’y arrêter… L’hébergement est simple mais propre et la nourriture reste souvent la même, mais elle est de qualité. Les paysages sont à couper le souffle. Trois régions m’ont marqué  : l’Altiplano (région du Lac Titicaca), le Sud Lipez (Salar de Uyuni) et Le Beni (Forêt Amazonienne).

Nous avons évité La Paz, une ville qui est à mon avis parfaite pour les personnes aimant faire la fête, mais pas une destination idéale pour les amateurs de grands espaces et de nature. Nous n’y sommes restés qu’un jour et une nuit.

Les boliviens sont timides et aux premiers abords assez froids, tout comme les péruviens. En réalité, il s’agît d’un peuple andin et non latin qui a besoin de connaître un peu plus les personnes avant de se livrer.

Interessée à un conseil personnalisé?

Mes données de contact figurent dans mon Profil >>

Votre spécialiste en voyages Mélina Reynaud

Mélina Reynaud
Mélina ReynaudConseillère en voyages Hotelplan Genève - Balexert

Centre Balexert
1211 Genève 28

Tél. +41 22 795 11 00
Email: geneve-balexert@hotelplan.ch






Qui suis-je?
«Dès mon plus jeune âge, mes parents savaient que je serais toujours loin de la maison- Grande baroudeuse dans l-âme, j-ai une soif constante de découverte et de rencontres. Jaime le Monde et ses curiosités.

Je voyage aussi bien en sac à dos que dans les hôtels 5 étoiles : Cela dépends de mes envies et du temps que j-ai devant moi. Amatrice de nature et de grands espaces, mon voyage de 6 mois en Amérique du Sud a su me combler et m-a permis d-acquérir une grande expérience.»

    Commentaires

  1. Sylvain
    22. janvier 2014

    Très chouette article et belles images. Toujours un plaisir de retrouver de nouvelles vues de cette réserve qui nous a particulièrement touché :-).

    Ne voulant pas reproduire un article de plus, je me permet juste de soumettre par le billet de ce commentaire la vidéo suivante, qui est un bref documentaire de 7min. sur Serere, réserve naturelle qui mérite d’être connue pour tout le travail qui y est accompli :

    La Reserva Serere from Sylvain Coppens on Vimeo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *