Naples, Marco Island et Everglades: un paradis pour les amis de la nature

Naples, Marco Island et Everglades: un paradis pour les amis de la nature

Katja Krüsi, 30. mars 2014

Le moment est à nouveau arrivé: je fais mes valises et je retourne au paradis. L’année dernière, j’ai visité la région de Naples, Marco Island et Everglades. J’aimerais retourner sur la Paradise Coast pour, cette fois-ci, mieux connaître la nature variée de cette région. Un tout autre monde, au milieu des Everglades. Et Naples m’a manqué: cette charmante localité avec ses jolies rues m’a vraiment plu l’année dernière.

C’est un peu comme rentrer à la maison. À Naples, je retrouve tout de suite mes marques, ainsi que le chemin de l’hôtel donnant directement sur la mondaine 5e Avenue. Même si je vais consacrer l’essentiel de mon voyage à la nature, je me réjouis toutefois de passer les premières nuits au cœur de Naples. L’hôtel Inn on Fifth où je réside vient d’ouvrir un nouveau restaurant, l’Avenue5, que je dois bien sûr absolument tester. Ma première soirée est agrémentée d’un délicieux dîner.

Le premier arrêt le lendemain matin est le concierge de la 3rd Street South. J’aimerais obtenir quelques dernières informations avant mon tour dans les Everglades et éventuellement l’un ou l’autre conseil avisé.

Le «Brazilian Garden» au jardin botanique de Naples

Le «Brazilian Garden» au jardin botanique de Naples

À midi, je me rends au jardin botanique. Même si cela ne semble rien de particulier au premier abord, j’en ai beaucoup entendu parler et je voudrais me convaincre moi-même de sa splendeur. Il existe un jardin brésilien, asiatique et des Caraïbes, et même un jardin spécial pour les enfants. Le jardin est si varié que j’y passe presque toute l’après-midi.

Aujourd’hui, c’est le point culminant de mon séjour de cette année: mon tour de 2 jours en canoë dans les profondeurs des Everglades! L’après-midi, je roule sur Tamiami Trail direction est. À peine une heure plus tard, je me retrouve dans la petite localité pittoresque d’Everglades City. Dans cette cité bordant la baie de Chokoloskee et le golfe du Mexique, on a l’impression qu’une bonne partie du temps s’est arrêtée entre les bâtiments historiques et les façades coloniales.

La mangrove est omniprésente dans les Everglades

La mangrove est omniprésente dans les Everglades

Ici, le charme de la Floride du sud-ouest est particulièrement palpable. Everglades City ne compte que 400 habitants et pourtant elle est la capitale mondiale des crabes royaux! En effet, nulle part ailleurs dans le monde, on ne capture autant de crabes royaux qu’ici, avant tout d’octobre à mai. C’est pourquoi je tiens à déguster précisément ici le plat national. Le soir, je me rends dans un restaurant de fruits de mer typique.

Le lendemain matin, je rencontre enfin mon guide et les autres participants.

Nous attendons nos canoës afin de pouvoir commencer la visite

Nous attendons nos canoës afin de pouvoir commencer la visite

La météo semble nous être favorable. On nous fournit des instructions, nous nous présentons les uns aux autres et nous nous mettons en route. Notre guide Chris nous explique l’emplacement des Ten Thousand Islands et qu’une partie d’entre elles appartiennent au parc national des Everglades. C’est précisément cette partie que nous allons explorer. Dans et autour de ce monde insulaire recouvert de mangrove on recense plus de 200 espèces d’oiseaux et de poissons, une grande famille de dauphins et 10% des lamantins de Floride.

Un aigle sur son nid dans les Everglades

Un aigle sur son nid dans les Everglades

J’aimerais bien tous les voir: les poissons, les oiseaux, mais aussi bien sûr, les dauphins et surtout les mignons lamantins. Nous commençons à ramer. Le vent étant très faible, l’eau est calme, ce qui nous facilite grandement la tâche. 2 jours de suite à pagayer, cela mérite réflexion, mais je suis convaincue que cette expérience me fera oublier les courbatures qui suivront forcément. Dans ce labyrinthe d’îles, je suis très soulagée d’avoir Chris à nos côtés qui, manifestement, sait exactement où nous sommes et où nous allons. Je pagaie donc droit devant moi, profite de la vue et à peine deux heures plus tard, nous sommes entourés de dauphins. Au nombre de 4, ils font tout pour nous impressionner. L’un d’eux passe même directement sous mon canoë. Je suis tellement fascinée que j’en oublie de prendre des photos et lorsque je m’en rends compte, ils sont déjà loin. Incroyable à quel point les dauphins me font chaque fois oublier tout le reste. Une fois que tout s’est calmé, nous continuons à ramer.

Notre tour en canoë dans les Everglades

Notre tour en canoë dans les Everglades

Après quelques arrêts sur plusieurs îles, nous arrivons en début de soirée sur Pavilion Key, île sur laquelle nous installons nos quartiers pour la nuit. Nous montons nos tentes et Chris nous concocte un délicieux dîner à la belle étoile. À chaque fois, je suis fascinée par la clarté du ciel et la luminosité des étoiles lorsqu’on est loin de toute civilisation. Et je me couche dans ma tente, certes épuisée, mais en même temps très heureuse et requinquée.

Héron lors de notre tour en canoë dans les Everglades

Héron lors de notre tour en canoë dans les Everglades

Le lendemain matin, il nous reste encore un peu de temps sur l’île. Nous savourons un café sur la plage, ramassons des coquillages et nous nous montrons nos photos de la veille. Puis nous remontons dans nos canoës et pagayons en direction de Chokoloskee. Premiers signes des courbatures, nous sommes un peu plus lents que la veille, mais la volonté est plus grande. Tandis qu’un pygargue à queue blanche vole au-dessus de nous, compagnons américains se montrent enthousiastes. Il faut dire que c’est l’animal national et un symbole pour chaque Américain.

Comme la veille, nous serpentons à travers la mangrove rouge et noire et profitons de la tranquillité de la nature. Chris attire notre attention sur une famille de pélicans en train de nourrir ses rejetons.

Lever du soleil à la plage de Marco Island

Lever du soleil à la plage de Marco Island

Mon tour de deux jours s’est passé beaucoup trop vite. Malheureusement, je n’ai pas vu de lamantins, mais tant d’autres merveilles naturelles petites et grandes dans les Everglades que je suis sûre que je vais revenir.

À la fin de mon voyage, je m’accorde à nouveau un peu de repos sur Marco Island. Un jour après mon retour des Everglades, je ressens des muscles que je ne connaissais pas avant: une bonne raison pour profiter du spa du Marco Island Marriott Beach Resort. Je nage encore un peu dans le golfe du Mexique et admire une dernière fois le coucher de soleil à couper le souffle de la côte ouest.

Hôtel Marriott Marco Island Beach Resort

Hôtel Marriott Marco Island Beach Resort

Le lendemain matin, je me rends une dernière fois sur la plage: elle est encore déserte. J’ai emmené mon café et je me promène sur la plage de sable blanc. Je viens de vivre une expérience que je n’oublierai jamais.

À bientôt Paradise Coast, je reviendrai!

Katja Krüsi
Katja KrüsiProduct Manager Canada & Alaska

Tél. +41 58 569 90 45
Email: direct@travelhouse.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *