La Colombie, sur la route au pays du café

La Colombie, sur la route au pays du café

Sybille Bless, 2. octobre 2018

Que le regard de ses visiteurs se porte des impressionnantes chaînes de montagnes au Pacifique sauvage en passant par les forêts vierges tropicales, la dense région amazonienne et le littoral caribéen, la Colombie sera encore et toujours la source de leurs plus beaux rêves. De plus, les amateurs de café ne seront pas en reste, car ce pays, troisième producteur mondial de café, est une référence en soi! Les paysages vallonnés et verdoyants, baignant dans un parfum subtil de café vous enchanteront. Vous aimerez sans retenue ce cadre pittoresque où vit une population chaleureuse. Voici une combinaison optimale de régions pour vous permettre de découvrir la contrée des caféiers tout en explorant les contrastes de la Colombie.

Bogotá, la capitale

La capitale du pays, dotée de gratte-ciel, centres commerciaux, musées et universités se trouve sur l’altiplano colombien. Elle se subdivise en diverses zones. Ainsi, trouve-t-on dans la zone G, zone gastronomique, de nombreux restaurants. La zone C est celle de La Candelaria abritant la vieille ville, haute en couleurs et recouverte de pavés. Certes, cette partie de la ville porteuse d’histoire n’a pas été aussi bien restaurée que d’autres lieux au passé colonial, mais vous constaterez rapidement lors d’une promenade au travers de ses ruelles que celle-ci s’est transformée en un quartier Bohème. Ainsi vous seront proposés des tours impressionnants de graffitis au cœur de La Candelaria. Non loin de là se trouve le musée de l’Or abritant principalement des ouvrages précolombiens. Une visite obligatoire pour tous les amateurs d’histoire. À ne pas manquer parmi toutes les curiosités importantes que compte Bogotà, le mont Monserrate que l’on peut atteindre par téléphérique et d’où l’on a une splendide vue panoramique sur la ville. Et un dernier petit conseil sur Bogotá: chaque dimanche matin, quelques axes principaux sont fermés à la circulation automobile, ce qui permet de fantastiques tours à vélo à travers la ville.

Bogotá

La zone du café

Les villes de Pereira et Armenia sont à une heure de vol de Bogotá. De là, vous arrivez à la zone triangulaire du café qui est inscrite au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO. Offrez-vous deux ou trois nuits dans une hacienda typique et faites-vous initier à l’art du traitement et de la transformation du café. Dans la région, outre les innombrables plantations de caféiers, on trouve également la vallée de Cocora, connue pour abriter l’arbre national colombien, le palmier à cire. Ces palmiers s’élevant jusqu’à 50 mètres de hauteur, se dispersent dans un vaste paysage de collines verdoyantes que l’on peut explorer à merveille lors d’une randonnée à pied ou à cheval. Les petits villages de montagne typiques de Salento et Filandia, illustrent de manière fort intéressante la vie rurale du pays.

Le palmier à cire

En complément pour les amateurs de culture et de paysages

Celui qui apprécie l’activité physique, se réjouit d’admirer de belles contrées et /ou s’intéresse à l’archéologie, devrait se prendre au moins quatre jours pour se rendre, après la zone caféière, dans les régions qui s’étirent vers le sud. Parmi les point forts de cette prolongation, le désert de Tatacoa, offrant un curieux paysage balafré de canaux et ponctué de cactus immenses, ainsi que les parcs archéologiques non loin de San Agustin, restés pour la plupart indéchiffrables jusqu’à nos jours avec leurs statues de pierre et leurs tombeaux. La «ville blanche» coloniale de Popayan vaut également sa visite.

San Agustin, site du patrimoine mondial de l’UNSESCO

Amazonie

De retour à Bogotá, les amis de la nature devraient absolument s’envoler pour Leticia, une région amazonienne époustouflante. La vie ici s’écoule encore totalement selon les us naturels. Vous y vivrez des moments exceptionnels en découvrant entre autres des singes, piranhas et peut-être même les fameux dauphins roses, en apprenant aussi les bienfaits des plantes et en visitant un village indigène et ses habitants.

Le Pacifique

Bienvenue dans une autre univers! Ce voyage sur la côte pacifique vous offre une expérience spéciale et très authentique. Nuqui se rejoint par avion en transitant par la grande ville moderne de Medellín. Forêt tropicale, côtes sauvages aux plages de sable foncé et petits villages reculés, sans infrastructure aucune, vous accueillent. Une bonne adresse aussi pour les surfeurs et pour les observations de baleines entre juin et octobre.

Nuquí

Carthagène des Indes

Carthagène compte parmi les plus belles villes coloniales d’Amérique du Sud. On l’appelle aussi la perle de la Colombie. La vielle ville au charme caribéen, les petites maisons peintes, les ruelles merveilleusement bien fleuries, sont des invitations permanentes à la flânerie. Les romantiques pourrons choisir de découvrir la ville en calèche. Mais Carthagène des Indes ne possède pas seulement une splendide vieille ville: elle est aussi fort intéressante du point de vue historique. De par son emplacement, le port ayant joué très tôt un rôle important, la ville fut plusieurs fois saccagée par les pirates qui, déjà au XVIe siècle avaient entendu parler de son or, de son argent et de sa richesse en pierres précieuses. La forteresse La Felipe que l’on peut visiter, abrite des tunnels et des canons cachés qui devaient protéger la ville en cas d’attaque.

Carthagène

Parc national naturel de Tayrona

À bien quatre heures de route de Carthagène des Indes, vous arrivez à Santa Marta, une ville sise entre la mer des Caraïbes et les neiges de la plus haute chaîne de montagnes du monde, la Sierra Nevada. Santa Marta possède également une vieille ville colorée (mais qu’on ne peut comparer à Carthagène). Elle est aussi le point de départ pour le parc national naturel de Tayrona. Ce parc national abrite un véritable paradis: jungle épaisse bordant de splendides baies sableuses et des formations rocheuses périlleuses (pour explorateurs qui ont le pied sûr). Quelques familles Kogis (tribu indigène) vivent encore dans les forêts du parc national. Une randonnée dans la jungle jusqu’à Pueblito où se dressent quelques huttes typiques, vous donnera un aperçu de la vie primitive des indigènes.

Parc national naturel de Tayrona

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *