Se ressourcer en découvrant le Laos, 1re partie: le sud du Laos

Se ressourcer en découvrant le Laos, 1re partie: le sud du Laos

Monika Perren, 11. mars 2019

Ce voyage à travers le Laos m’a transporté dans un autre monde. Le calme et la sérénité des Laotiens m’ont apaisé. Notamment au sud et au nord, auprès des montagnards, on peut découvrir le Laos en laissant derrière soi le tourisme de masse.

Wat Phou et le plateau des Bolovens

Atterrissage à Paksé puis trajet pour Champasak où nous nous reposons à la piscine du River Resort. Tôt le matin, nous commençons par la visite du Wat Phou, qui siginifie littéralement temple de la montagne. Ce site idyllique rappelle à juste titre celui d’Angkor Wat. Le temple qui appartenait à l’Empire khmer est plus ancien qu’Angkor Wat.

Wat Phou, le sud du Laos

Le lendemain, traversée du plateau des Bolovens, à 1000 m d’altitude, visite de plantations de thé et de café.  Après la journée chaude d’hier, j’apprécie beaucoup la température fraîche et agréable. Le poivre, la cardamome, les fruits et légumes y poussent. On y trouve aussi de nombreuses cascades, notamment celle de Tad Fan qui est la plus haute du Laos  (120 m de haut). Puis on passe des plus hautes aux plus grandes cascades du monde.

Khon Phapgeng, le sud du Laos

Siphandone, ou la région des 4000 îles

Le Mékong s’étend sur 1865 km à travers le Laos (longueur totale de 4350 km). C’est ici qu’il est le plus large et il gronde sur les cascades.

Aujourd’hui encore, le Mékong n’est pas navigable à cet endroit-là. Au vu de ces immenses cascades, cela n’a rien de surprenant. Les Français construisirent une ligne de chemin de fer sur l’île de Don Khon. On sortait alors les bateaux de l’eau au sud pour les transporter par voie ferrée jusqu’au nord avant de les remettre à l’eau. Cette ancienne ligne est aujourd’hui un chemin idéal à emprunter pour découvrir l’île à vélo. Au sud de l’île, un bateau nous emmène observer les dauphins de l’Irrawady. Nous avons de la chance car ces dauphins menacés d’extinction réapparaissent sans cesse à la surface de l’eau.

Impressions du voyage en bateau

Vientiane

Cette petite capitale est en plein essor et les marchés locaux cèdent de plus en plus la place à des centres commerciaux et autres nouvelles constructions. Nous visitons les pagodes en commençant par le Wat Sisaket, miraculeusement épargné lors des invasions siamoises de 1827. J’ai beaucoup aimé ce temple abritant de nombreuses statues de Bouddha dans les niches. Je n’ai pas vérifié si elles étaient véritablement au nombre de 9 168 bouddhas comme indiqué dans le guide.

Wat Tat Luang, Vientiane

Nous nous promenons sur le magnifique boulevard, qui longe l’arc de triomphe, jusqu’à Tat Luang, emblème du Laos. En tuk-tuk, nous rejoignons le Parc du Bouddha situé à 25 km de la ville. Ce parc est une merveille. On y trouve des bouddhas de toutes formes et de toutes tailles ainsi que d’autres statues religieuses. Pour finir, nous visitons le Wat Si Muong, un temple très vivant et très fréquenté des Laotiens. Le soir, nous flânons dans les marchés nocturnes et mangeons dans l’un des nombreux cafés de rue.

le Parc du Bouddha, Vientiane

Après le sud tropical, la deuxième partie de mon article est consacrée au Nord Laos, une contrée loin du tourisme de masse. L’article de blog sur le Nord Laos paraîtra le 12.04.2019.

Monika Perren
Monika PerrenResponsable d'agence

Tél. Tél: +41 62 919 60 40

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *